Options n°644 Février 2019

sommaire

  • Préambule – p3
  • Pour un syndicalisme de nouvelle génération – p4
  • Une organisation pour des syndiqués acteurs – p5
  • Résolution n°1 – Les priorités de déploiement de notre syndicalisme – p9
  • Des mutations du travail qui font émerger de nouveaux besoins – p11
  • Résolution n°2 – Évolutions technologiques, mutations du travail et du management : quelle intervention syndicale ? – p13
  • Une égalité toujours à conquérir – p14
  • Résolution n°3 – Le congrès s’engage – p16

éditorial

Dans cette course qui nous conduit jusqu’au congrès de l’Ufict à Gréoux, nous sortons du dernier virage et apercevons maintenant l’arrivée. La dernière épreuve consiste à livrer, à nos syndicats et à nos syndiqué.e.s, un projet d’orientations en phase avec les préoccupations des salarié.e.s de nos entreprises.

Une fois de plus, les enjeux en termes de déploiement et d’implantation syndicale sont posés. La CGT dans son ensemble devra les relever.

Cet Options, à destination des syndiqué.e.s et qui reprend le document d’orientations du congrès déjà envoyé aux syndicats, est l’aboutissement d’un travail collectif, construit dans la continuité des décisions du précédent congrès du Cap d’Agde. Il se base sur des échanges réguliers avec les syndiqué.e.s, les salarié.e.s et parfois aussi avec des dirigeant.e.s d’entreprises durant cette mandature (comme lors du colloque MPro).

Ces orientations appellent à la réflexion et doivent provoquer le débat dans les syndicats. A vous de participer, user et abuser du droit d’expression pour contribuer à construire le syndicalisme de demain. La question de la démarche syndicale sera au cœur de nos journées de congrès de même que les mutations du travail et l’égalité professionnelle.

Ce congrès élira une nouvelle équipe dirigeante pleine de volonté et animée par le vent du renouveau. Nous leur souhaitons la meilleure réussite possible.

Quant à nous, après trois années riches d’enseignements et de contacts, nous avons décidé de réintégrer nos entreprises avec la même volonté de réussir que celle qui nous a animés durant toute cette mandature à la tête de l’Ufict. Quoi de plus normal, finalement, que de considérer que prendre des responsabilités syndicales n’est qu’une étape dans un parcours professionnel et un parcours de vie personnelle.

Priscille Cortet et Eric Thiebaut
secrétaires généraux de l’Union Fédérale
des Ingénieur.e.s Cadres et Technicien.ne.s CGT

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top