Options 648 juin 2019

Sommaire

  • Actualités : Engagements industriels et sociaux foulés au pied à CGG
  • Elections : Résultats des élections au CEA et à EDF
  • Vie syndicale : Un Conseil National bien en place
  • Dossier : Baromètres sociaux d’entreprises
  • Regards croisés : Comité social et économique
  • Histoire : Conquête sociale pour les femmes
  • Campagne : Droit d’expression

Edito

Un des sujets de philo, cette année, nous interroge sur la question suivante : « Est-il possible d’échapper au temps  ? ».
Alors que CGG (spécialiste de la recherche géologique), présente un énième plan de licenciement, le Président Directeur général d’EDF va présenter son projet de scission de l’entreprise : pour les deux ce sont des baisses drastiques à venir dans leurs effectifs. Ainsi en va-t-il du renoncement de l’état français à faire vivre des filières industrielles. Mais cela ne doit pas nourrir la morosité, car différentes enquêtes menées dans nos entreprises traduisent cette défiance des salariés à l’égard des stratégies des employeurs ! A nous de nous organiser !
Au mois de mai, à Dives, nous avons mis en débat, avec nos nouveaux élus Ufict du Conseil National, notre projet d’organisation. Désormais, toutes les missions de nos instances sont clairement définies et on ne peut que se féliciter de la qualité et de la spontanéité des échanges qui se sont déroulés dans la plus grande courtoisie.
Non, il n’est pas possible d’échapper au temps, mais c’est en s’appuyant sur un collectif, cohérent, dynamisé par toutes celles et tous ceux qui le mettent en mouvement, que nous pourrons le maitriser.

Il faut s’organiser en s’appuyant sur un collectif, cohérent, dynamisé !

La CGT progresse aux élections de représentativité et du conseil d’administration du CEA de manière notable ! Aux élections du conseil d’administration d’EDF, la CGT conserve ses trois élus, dont les deux seules femmes représentantes du personnel, malgré un léger tassement. De bons signes pour les élections de représentativité dans les IEG qui se tiendront au mois de novembre.
C’est engagés et organisés que nous devons mettre à profit le temps qui nous sépare de cette échéance, pour que ces élections soufflent comme un vent d’espoir sur notre Fédération et notre Ufict !

Philippe Godineau
Secrétaire général de l’Ufict CGT

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top