Options N°679 – Octobre 2022

L’édito

La crise énergétique alimente l’actualité, mais sans pour autant s’attaquer à la racine du problème. Réponse du gouvernement : « Sobriété ! » sur un petit ton moralisateur avec des ministres qui nous proposent de grelotter cet hiver et qui voudraient, maintenant, se montrer exemplaires en s’affichant partout avec leurs cols roulés, comme si c’était nous les responsables de ce fiasco et non les victimes… On pourrait presque en rire, sauf qu’un bon gouvernement mettrait en place une réelle politique énergétique qui redonnerait à la France de l’indépendance énergétique. Car la flambée des prix, le risque de pénurie sont les conséquences des choix irresponsables des gouvernements successifs : en libéralisant le marché de l’énergie, par l’ouverture à la concurrence, en fermant sans construire de nouveaux moyens de production pilotables, en maintenant le scandaleux mécanisme de l’ARENH… nous payons cash une hausse des prix de l’énergie exponentielle, aggravée par la spéculation. Par tous leurs mauvais choix ils ont ainsi sabordé la filière nucléaire qui était pourtant, hier, un fleuron : quel gâchis !

Il est donc temps de travailler sur un véritable projet à court, moyen et long terme pour que la France réussisse sa transition énergétique. Car il ne suffi t pas de décider de réhabiliter le nucléaire pour que les centrales arrêtées pour maintenance refonctionnent ou sortent de terre par un coup de baguette de magique !

Cette situation, couplée à des salaires en berne, amène de la colère chez tous nos collègues.

À nous de transformer cette colère en énergie positive pour les convaincre de réagir et de nous rejoindre afin que « tous ensemble » nous imposions une véritable alternative. En cela, le dossier Options de ce mois-ci sera utile pour éviter qu’ils ne cèdent à la résignation.

Virginie Gonzales

Secrétaire Générale de l’Ufict-CGT

Retrouvez dans l’espace militant l’intégralité du journal

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.