Options N°681 – Décembre 2022

L’édito

Les négociations salariales sont au cœur de l’actualité depuis maintenant plusieurs mois, dans tous les secteurs professionnels. Et les résultats sont là : par leurs mobilisations, les salariés ont contraint entreprises et établissements publics à octroyer des augmentations. Dans les entreprises des IEG, il faut remonter bien loin dans le passé pour trouver des augmentations de cette ampleur.

En cette fin d’année, sachons donc mesurer et apprécier ces victoires obtenues par le rapport de force engagé par les salariés avec la CGT. Être syndiqué, participer aux actions, s’impliquer, contribuer à la réussite d’un mouvement paie et donne du sens à notre engagement : pour que le fruit de notre travail bénéficie aux salariés et pas aux seuls actionnaires ! Faisons-le savoir autour de nous, donnons envie à nos collègues d’adhérer. Plus nombreux, nous serons plus forts pour viser davantage de victoires. D’autant qu’il faut d’ores et déjà préparer le rapport de force mi 2023 pour aborder les clauses de revoyure prévues dans les accords, pour compenser entièrement l’envolée des prix à la consommation prévue à 6,2 % pour 2022 ! Et nul doute que nos dirigeants essaieront de reprendre d’une main ce que nous leur avons arraché de l’autre.

La bataille sociale sur la réforme des retraites sera aussi l’un des grands enjeux de cette année 2023. Contrairement à ce que le gouvernement voudrait nous faire croire, il n’y a aucun besoin ni aucune urgence à reculer l’âge de départ en retraite. Il s’agit, une nouvelle fois, d’une posture purement idéologique et politique. Car imposer aux salariés de travailler jusqu’à 65 ans est une pure absurdité, alors que seulement 38 % des plus de 60 ans sont encore en emploi ! L’usure physique et psychologique dont pâtissent de plus en plus les ICT ne leur permettra pas d’atteindre l’âge légal et ils liquideront leurs pensions sans avoir acquis la totalité de leurs droits : c’est donc bien un effondrement de nos pensions que vise ce gouvernement !

En attendant de nous lancer dans toutes ces batailles, profitons de cette fin d’année pour souffler et recharger les batteries.

Les membres du bureau de l’Ufict vous souhaitent de belles fêtes et une bonne année 2023.

 

Virginie Gonzales
Secrétaire Générale de l’Ufict-CGT

Retrouvez dans l’espace militant l’intégralité du journal

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.