Proximité

La CGT défend le modèle actuel des SLVie qu’elle compte maintenir et renforcer. Elles sont vectrices d’émancipation au plus proche des bénéficiaires.

Elaborer, concrétiser les projets

Les SLVie sont un avantage puisqu’elles permettent le dialogue, le débat autour, des Activités Sociales sous toutes leurs formes, en proximité, sur le lieu de travail. Ecouter tous les salariés quels que soient leurs collèges, entendre leurs besoins pour faire évoluer nos Activités Sociales, être en réactivité sur les projets futurs qui les intéressent. Ce sont les bénéficiaires, lors d’une Assemblée Générale, sur la base d’ enquête lancées par les SLVie, qui inventent, créent de nouvelles activités avec l’aide  de tous les acteurs : délégués, correspondants ou Président de SLVie.

Démocratie, proximité

Il nous faut aller vers plus de proximité et de démocratie dans les évolutions futures de nos Activités Sociales centralisées ou décentralisées. Aussi, ne pouvons-nous pas imaginer de donner plus de moyens et une réelle autonomie budgétaire aux SLVie ?

 La SLVie c’est

  •  Être en proximité et à l’écoute des bénéficiaires, les accompagner, les orienter, les conseiller sur l’ensemble du champ des Activités Sociales et de Santé
  •  Être disponible, être moderne, s’adapter, être réactif, toujours au fait des nouveautés, des nouvelles pratiques…
  •  Proposer des activités de loisirs, sportives et culturelles en adéquation avec les suggestions des bénéficiaires, dans la région et au-delà.

http://

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

1 réaction

  1. Ça pourrait peut-être intéresser les camarades qui ne sont pas dans les IEG. Mais le titre n’est pas explicite et ils n’iront pas lire la page. Le contenu fait référence aux SLVie et or IEG on ne sait pas ce que c’est. Ne serions nous pas l’Ufict de tous les salariés du champ fédéral ?

Top