Journal du 6ème congrès – N°3

Édito

Un réveil animal aux cris sulfureux des paons bleus, un cadre rêvé, écoute et respect des délégués-es-. A plus de 80 ans, il fallait bien un bain de jouvence à notre Ufict…comme un retour aux sources … Celles des eaux mêlées de militants ouvriers et de cadres cherchant à sortir nos énergies du champ habituel de l’exploitation capitaliste. Mutations technologiques, sens du travail, retour de l’autocratie, finalités des entreprises.
Tout a changé. Et alors… N’est-ce pas toujours les rapports sociaux à la production qui sculptent les comportements ? Les enjeux énergétiques n’imposent-ils pas le caractère public de notre secteur industriel ? La révolution numérique cherche à prendre chacun de vitesse pour l’hypnotiser. Mais, ses revers créent des attentes : de la parole libérée, le collaboratif, ll’utilité de son travail.
Des défis que les délégués-es- à ce congrès entendent bien relever. Tout à la fois prendre appui sur notre culture syndicale pour l’enrichir de pratiques nouvelles ouvrant une élaboration collégiale d’un futur pour nos énergies, un futur répondant aux exigences environnementales et sociales.

Inégalités de genre et stéréotypes

Les inégalités de genre ont pris ces dernières années une acuité plus forte et c’est tant mieux.
Une table ronde originale prenant la discrimination de genre par le biais de la masculinité et ses stéréotypes.
Fanny Gallot, maitresse de conférences à l’université de Créteil. Ainsi elle démontre comment les modes d’éducation du jeune garçon (la force, le corps, l’engagement dans la sphère publique et le travail invitation à la performance, à la concurrence, l’idée qu’avec ou sans réussite scolaire, le garçon s’en sortira).
L’effet néfaste, réside dans le fait de réprimer ses émotions et ses sentiments.

Pour tout savoir sur le congrès : Lisez Options de mai 2019

Evidemment, il n’existe pas une forme de masculinité mais ces stéréotypes perdurent.
Pire, elles ont même des conséquences sur l’usure corporelle des hommes, le stress, les maladies cardio-vasculaires.
Dans l’entreprise, ces stéréotypes obligent les hommes à se constituer inconsciemment des stratégies dites de virilité défensive (négation du réel, du risque, clivage net entre sphères professionnelle et privée). Des conséquences aussi dans la place des femmes dans nos syndicats.
Un moment rare et trop court qui invite à poursuivre notre connaissance de stéréotypes et amplifier notre activité.

Parallèlement, des ateliers dynamiques sur le thème de la place des femmes dans la CGT ont recueilli des témoignages et ont proposé des solutions concrètes pour aider militant(e)s et militants.
Des séquences obligatoires sur le sexisme ordinaire dans chaque formation syndicale, des outils collaboratifs de travail à distance, la protection des victimes de sexisme et/ou de violences, de la bienveillance partagée lors des prises de parole, un collectif conscient et réactif sur le sujet, de l’information à destination des salariés,… autant de solutions que l’UFICT doit porter haut et fort

Élections des instances

Conseil National

  • ALVES Victor
  • AMSERAYE Michaël
  • BAGARIA Mathieu
  • BARET Arnaud
  • BEAUPERE Ludovic
  • BELIN Loïc
  • BOINEAU Philippe
  • BON MARDION Stéphane
  • BOZONNET Thomas
  • BUTHIAUX Patrick
  • CABANTOUS Pascal
  • CHOLLET Florian
  • COMBESQUE Marie-Agnès
  • CORTET Jean-Pierre
  • COTX Jean-Marc
  • DAUBEUF Jean-Marc
  • DEBUNNE Johanne
  • DEMORTIERE Olivia
  • DENIS Barbara
  • DUVAL Angélique
  • FARAUT Marc
  • FERNANDES José
  • FRONEK Romain
  • GERNIGON Gérard
  • GIROD Alain
  • GONZALES Virginie
  • GODINEAU Philippe
  • GRAVELEINE Laurent
  • GRUESO Christian
  • GUYON Fabrice
  • HEINISCH-FOUQUES Patrice
  • INNOCENT Christophe
  • KAZMAIER Michael
  • LAGARRIGUE Marc
  • LEBLANC Delphine
  • LEFEVRE Valérie
  • LEVAULT Alain
  • LUISSIER Carole
  • MERCIER Bruno
  • MIRALLES Sylvain
  • MOUTOUSSAMY Eric
  • NONON Nicolas
  • ORDON Benjamin
  • PADEIRO Philippe
  • PERRIGAULT Alain
  • PERRY Nicolas
  • PICHON Maryline
  • RIGNAC Jean-Paul
  • ROCHE Sandrine
  • ROUQUAYROL Jacques
  • ROUSSET Patrick
  • SANCHEZ Claude
  • TITRENT Olivier
  • TOLOSA Rémy
  • WOJTOWICZ Marc

Commission Financière de Contrôle

  • DOMAIN Christian
  • LELEU Aldric
  • PICARD Dominique

Galop des chais

Garlaban, Frontcreuse, Barbebelle, Cagueloup, ça vous dit quelque chose ?
Indice du père Pugens : des bouchons et trois couleurs. Les noms des appellations découverts par les chanceux des ateliers œnologiques. Il fallait un passionné pour parler terroirs, cépages, vinification et enchanter l’auditoire…

Grand merci à Jean PUGENS.

Remerciements

Les conditions d’accueil et de séjour sont déterminantes lors d’un congrès.

  • Merci à l’équipe de vacances bleues pour son professionnalisme et ses sourires.
  • Un grand merci à nos camarades de PACA qui sous la houlette de Marc Faraut ont répondu aux attentes parfois désirs des participants-es-.
  • Merci aux exposants d’avoir animé les pauses.

Le journal du congrès a été réalisé par :
Jean-Paul : rédacteur en chef
Matthieu : maquettage
Pascal : photographie
Sandrine, Dominique, Jean-Luc : rédacteurs
Marc : réseaux sociaux.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top