A la rencontre des managers de Normandie

[Options n°651 – novembre 2019 – page 6]

Dans le cadre d’un cursus de formation des nouveaux managers, la Direction Régionale Normandie d’Enedis invite l’ensemble des organisations syndicales représentatives (CGT, CFDT, CFE-CGC) à participer à une journée d’information pour se présenter, débattre, échanger sur le dialogue social.

Pour l’Ufict-CGT participer à ces journées contribue à nous faire connaître en présentant dans les différents ateliers un diaporama sur : C’est quoi la CGT et son Ufict et notre vision du dialogue social.

Au total ce sont pas moins de 150 nouveaux managers qui ont été rencontrés en trois sessions, et ces moments sont riches d’enseignements (nombre de jeunes encadrants nous interpellent sur quelles sont nos valeurs, sur ce qui nous différencie des autres OS…), cependant certains managers de proximité n’osent pas toujours s’exprimer car leurs chefs d’agences sont présents. Entre l’apparence et la volonté d’un directeur qui estime qu’un dialogue social de proximité est une nécessité, il reste encore du chemin à parcourir…
Cette initiative fait connaitre l’Ufict à l’encadrement et donne l’image d’une CGT organisée pour répondre à l’ensemble du salariat : une CGT qui offre un espace dédié aux ICT. Ce type d’initiative serait à reprendre, partout, afin de dynamiser notre déploiement auprès des ICT. C’est un véritable enjeu pour toute la CGT.

Quelques extraits de l’intervention Ufict-CGT

« Le dialogue social est un moyen que se donnent les différents acteurs pour trouver eux-mêmes des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent. A travers leurs organisations syndicales, employeurs et salariés expriment leurs diagnostics, défendent leurs intérêts, formulent leurs propositions et cherchent des compromis qui ne nient pas les conflits d’intérêts mais les dépassent dans une perspective de progrès économique, social et environnemental.

Le dialogue social ne se réduit pas à des échanges informels, il prend aussi la forme de consultations ou de concertations. Chacun des acteurs a un rôle à jouer dans la vie et le développement de la vie économique et sociale. Plus ce dialogue est vivant, plus l’amélioration des droits sociaux et du bien-être au travail est susceptible d’avoir des effets positifs.
A contrario, un dialogue social inexistant, ou uniquement formel, renforce les risques d’affrontements et de perte de temps en période difficile. Nous souhaitons être informés le plus en amont possible. Nous faisons le constat que régulièrement la parole des élus n’est pas entendue, que les négociations se limitent à un « prendre ou laisser » alors que nous voulons débattre du contenu même de la stratégie et être force de proposition.

Pour l’Ufict-CGT le dialogue social commence avec les managers de proximité. Nous devons pouvoir régler un certain nombre de problèmes au plus près des salariés. De fait, il doit y avoir une écoute réciproque, un lien de confiance, une volonté d’avancer ensemble, une volonté d’aboutir à un accord avant un acte ultime.
A l’Ufict-CGT, comme vous, nous sommes toutes et tous des Femmes et des Hommes différent.e.s, avec des vécus, des caractères qui parfois peuvent dériver… mais si un vrai dialogue social s’instaure il devrait permettre d’effacer ces lacunes. »

Verbatim extraits

  • « Journée intéressante qui permet, pour un jeune manager chez Enedis, de revoir le schéma syndical au sein de l’unité. Intervention des délégués syndicaux ++ : permet de mieux les identifier et de mieux connaître leurs actions, leurs valeurs »
  • « Super : le fonctionnement du dialogue social est expliqué de façon très claire et synthétique. +1000 pour l’échange ouvert avec les responsables syndicaux »

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top