Représentativité dans la branche des IEG

[Options n°651 – novembre 2019 – page 3]

Des résultats CGT en dents de scie avec quelques belles surprises mais une perte d’influence à l’échelle de la branche estimée à un peu moins de 2 %.

A l’heure où nous bouclons (20 novembre 2019), nous ne disposons pas encore des résultats définitifs de la CGT (plusieurs 2èmes tours ont lieu à partir du 25 novembre notamment dans le collège exécution). Dans le numéro de décembre nous présenterons une analyse plus approfondie.

Néanmoins, quelques premiers constats s’imposent

A commencer par les résultats en dents de scie observés dans de nombreuses entreprises. A la régie de Montdidier, la CGT réalise un score de république bananière avec 100 % des votes. A la SHEM, Elengy, Storengy, la CNR, les résultats CGT sont excellents ; respectivement 75,17 % (+ 10 points), 58,88 % (+ 11,9 points), 43,75 % (+ 7,1 points), 51,1 % (+ 2,22 points).

Notons également pour EDF une hausse du score de la CGT de l’ordre de 16 % sur la centrale de Nogent sur Seine et de 8,50 % au siège d’EDF SA, certainement un signe envoyé par les cadres du siège à leurs directions… De même, sur le site de Cap Ampère, siège de l’ingénierie et de la production d’EDF, au sein de l’encadrement, le score de la CGT dépasse les 20 %.

Dans les dix plus grosses entreprises de la branche, les résultats apparaissent bien plus contrastés. Si à EDF et RTE, la CGT maintient peu ou prou ses scores précédents, elle enregistre une baisse à Enedis supérieure à 4 %. Si bien que sur le périmètre de la branche, on peut estimer la perte d’influence à un peu moins de 2 % avant report, au prorata, des résultats des OS non représentatives sur les autres organisations. Comparé à 2016, le taux global de participation diminue de 76,27 % à 73 %.

Le syndicalisme de proximité meilleur vecteur d’influence

On le sait, d’instinct, les cadres ne se dirigent pas vers le syndicalisme CGT. Cependant, après une campagne dynamique avec des outils innovants (vidéos dont le contenu était en phase avec les préoccupations des salarié.e.s : égalité professionnelle, management de proximité…), après une forte implication des ICT lors des mobilisations contre le projet Hercule et la réforme Macron des retraites, après un bon accueil de nos campagnes et de nos analyses, nos résultats sont trop en demie teinte auprès des ICT.

Faites-nous parvenir
vos analyses,
vos impressions, racontez-nous votre campagne
à l’adresse :
ufict@ufict-fnme.fr

 

Connaissent-ils.elles suffisamment nos propositions ? Savent-ils.elles qu’au-delà d’un syndicalisme pugnace et reconnu, l’Ufict-CGT élabore des propositions pour l’amélioration du quotidien de travail, en faveur du collectif et de la personne, organise des rencontres, des débats sur les lieux de travail pour nourrir ses idées et son action. C’est grâce au syndicalisme de proximité que nous pouvons convaincre. Chaque adhérent, chaque militant sur le terrain porte une responsabilité dans la progression – ou pas – du syndicalisme CGT chez les cadres… Quelles que soient les conclusions que nous tirerons de ces élections dans les prochains jours, nous savons que ce sont les militants qui bâtissent les organisations et leurs victoires. o

 

 

 

 

 

 

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top